faubourg-saint-sulpice-la-ceinture


« Lire cet article en 6 secondes » 

  • Ne sous estimez pas le pouvoir stylistique de la ceinture 
  • Misez sur des combinaisons simples qui fonctionnent à tous les coups ! 
  • La ceinture se veut utile et futile

 


Bouclez-la ! Sans paraître abrupte, revenons sur les rudiments que la ceinture concède. Petit manuel des bonnes manières avec la Maison Faubourg Saint Sulpice.

Le point culture 

Avant l’arrivée de la ceinture, il était de mise de porter des bretelles. Un accessoire bien différent qui n’assurait pas la même liberté de mouvements. Nous devons la popularisation de la ceinture à nos amis américains, délaissant les bretelles au profit de ce nouvel accessoire après la première Guerre Mondiale. Cliché des westerns spaghettis, la boucle de ceinture est devenue à elle-seule le symbole d’un genre cinématographique à part entière. Outre le cinéma, la ceinture a gagné ses titres d’élégance au fil du temps. Remplaçant peu à peu les bretelles, la ceinture est désormais un incontournable de l’habillement.

Bouclez la boucle 

faubourg-saint-sulpice-la-ceinture

Si vous n’êtes ni un rappeur de la WestCoast ni un champion de catch, il est donc exclu de pouvoir porter une ceinture exubérante. Autrement dit, on se garde d’arborer une boucle surdimensionnée de couleur ou représentant votre passion (casino, tuning, playmates…). Dans un contexte professionnel, votre ceinture doit être discrète et proportionnelle à la largeur des passants. La boucle quant à elle, se veut sobre soit formée par un cache en acier rectangulaire soit tout à fait classique avec le cran apparent. Quel que soit votre choix, il est PRIMORDIAL de porter une ceinture sur un costume. Evidemment, elle maintient le pantalon à sa place mais elle ne doit pas le soutenir sinon c’est qu’il n’est pas à votre taille. Soyez rassurés, personne ne vous fustigera  si vous n’en portez pas. Seulement, la ceinture apporte une transition entre le haut et le bas, elle peaufine une tenue. 

Attention toutefois à sa matière qui ne doit pas être négligée sous prétexte qu’elle se veut discrète. Choisissez-la en cuir pour un costume dans une teinte généralement plus foncée que votre ensemble.

Pour une tenue casual, la ceinture peut être en tissu ou en cuir tressé. Vous possédez plus de liberté à son égard pouvant jouer sur les textures et les couleurs. Dans ce cas-là, la ceinture se révèle un réel accessoire qui ajoute une dimension stylistique à une tenue.

L’harmonie avant tout 

faubourg-saint-sulpice-la-ceinture

Dans un contexte professionnel, la ceinture ne doit pas jouer les troubles fêtes. Elle se range dans une continuité qui va de pair avec la couleur de vos souliers.

S’il s’agit d’une situation informelle, accordez la ceinture à la teinte de vos souliers entre autre mais aussi avec le bracelet de votre montre. Elle peut s’inscrire dans les camaïeux de votre cravate ou votre nœud papillon et/ou pochette. L’intention est dans l’harmonisation.

Ce qu’il faut retenir :

La ceinture s’inscrit dans une démarche d’harmonisation et de confort. Certes, la ceinture se doit être pratique mais n’en négligez pas pour autant son apparence, au risque d’inverser l’effet escompté. Gardez en tête cette règle simple accord ceinture + souliers + bracelet montre.

Allison Devillers 


Crédits : The sharp dresser/ Mr Koachman/ Mister Georges