Mariage vintage - The Men Times par Faubourg Saint Sulpice - Photo: Studio Impressions Photography
Le mot vintage est défini dans le dictionnaire Larousse comme étant un vêtement, un accessoire… datant des décennies précédentes. Or, aujourd’hui cette notion s’étend largement et le mariage vintage devient un concept à part entière. Le mariage vintage puise son inspiration dans de nombreuses époques, de la Révolution Industrielle aux années 1980. Pour créer le mariage de vos rêves, Le Journal vous aide à puiser dans votre imaginaire et vos souvenirs, parfois bien enfouis.

Les années folles s’invitent

Le film, Gatsby le magnifique vous a fasciné ? De part son personnage mystérieux, ses décors de style art déco ou encore par ses somptueuses fêtes ? Ce personnage mystérieux représenté par Leonardo DiCaprio porte le costume à la perfection et ses dames sont ornées de bijoux d’épaules, de diadèmes ou de sautoirs en diamant posés le long du dos. Offrez-vous une redite du film pour un mariage des plus luxueux.

Mariage vintage - The Men Times par Faubourg Saint Sulpice - Photo: Jeff & Jewels Photography Mariage vintage - The Men Times par Faubourg Saint Sulpice - Photo: Andie Freeman Photography
Les trésors du passé

Underwood est une ancienne marque américaine de machine à écrire, la première machine a vu le jour en 1895. Cependant, il faudra attendre les années 20 pour que la marque vende en grand nombre sa première machine portable. Afin de créer une décoration très années 20, fouillez, chinez et procurez-vous de jolis trésors. 

Comme chez son barbier dans les années 30

La barbe et la moustache vont de paire avec l’obsession pour le rétro, les années 30, les clubs anglais entre dandys, l’époque où l’Occident n’avait pas encore perdu son hégémonie… Le métier de Barbier, encore désuet en France il y a quelques années, connaît un renouveau grâce à de jeunes passionnés qui ont su dépoussiérer son image. Salons modernes et looks tendance ont convaincu les hommes branchés de s’y faire bichonner. Rien de tel qu’avoir un « atelier vintage » lors de son mariage, pour créer  une ambiance des plus atypique.

L’ère de la photographie

En 1928 naît le Rolleiflex, appareil à bi-objectif de la marque allemande Rollei. Les deux objectifs, solidaires, servent, l’un à la mise au point, l’autre à la prise de vue. Cet appareil fut pendant les années 30, l’appareil photo des reporters couvrant les manifestations publiques (sportives, politiques, culturelles, mondaines ou autres). Rien de tel que des photos vieillies, en noir et blanc pour donner une ambiance rétro à son mariage. Le polaroïd, n’apparait quant à lui que vers la fin des années 40.

Mariage vintage - The Men Times par Faubourg Saint Sulpice Mariage vintage - The Men Times par Faubourg Saint Sulpice - Photo: Robyn Preston Photography

Le costume durant les grands événements du XXème siècle

De part les restrictions inhérentes à la crise de 1929, puis à l’économie de guerre, les costumes de l’époque étaient désormais proposés dans des coupes près du corps afin de réduire les métrages de tissu. Ces années pour le moins austères ont vu les couleurs s’assombrir, à tel point qu’un brin d’extravagance était considéré comme “de mauvais gout”. Ainsi, le gris, le marron, le beige et le bleu marine étaient préférables. Les vestes se présentaient avec des boutonnières simples ou croisées et des épaulettes, cette coupe si particulière est communément appelée “drape cut”

L’origine des Photo booth

Les ateliers photo booth ont le vent en poupe lors des fêtes de mariage. Cette mode découle des anciennes cabines photomaton datant des années 50 qui ont connu une véritable expansion sous l’influence du mode de consommation américain. Les anciens modèles de cabines étaient équipés de flash, qui se déclenchaient automatiquement à intervalles réguliers après l’introduction des pièces dans le monnayeur. Une toile amovible était généralement installée en guise de fond, derrière la personne photographiée. Ces cabines délivraient des bandes de trois, quatre, cinq ou six portraits d’identité différents, sur papier argentique traité dans des bains de développement intégrés au photomaton.

Le costume des années 50

Les tailleurs de Savile Row, spécialistes en création de vestes “drape cut” ont retiré toute l’inspiration édouardienne de leur costume, celui-ci se modernise dès lors.  Grâce à l’émergence des tisserands italiens vers la fin des années 1950, les vestes prennent des formes plus contemporaines et commencent à ressembler à celle que nous portons aujourd’hui (plus courtes, épaules bien dessinées, tissu plus léger). Le style tailleur “italien” se diffuse dans les années 50 et se caractérise par une coupe plus souple, des épaules moins structurées, une taille plus fluide; se démarquant du style anglais proposant une coupe très structurée. 

Voyagez dans les années 50

Lors de son mariage, on peut créer une ambiance vintage en s’inspirant d’objets du voyage, tels que les anciennes cartes de route, les boites de conserves que l’on accrochait à l’arrière du véhicule ou encore  les voitures de collection. 

Tous à vos bretelles !

L’idée de former une unité entre le marié et les invités est appréciée… Pour cela il y a les fameuses bretelles. Moins chic que la ceinture mais plus rétro, on ose afficher ses bretelles. Pour aller encore plus loin, on réutilise d’anciennes bobines de fils ou des livres anciens chinés en guise de décoration de table.

On ose les touches d’originalité 

Un mariage « vintage » réussi est un mariage qui comporte de nombreux détails. Le marié osera les touches de couleurs rétro tels que le vert d’eau ou le jaune moutarde nuancés par des gris. Le noeud papillon sera également décliné dans de nombreux imprimés rétro tels que les rayures, le tartan, le vichy, la toile de jouy ou encore le liberty. 


Crédits: Studio Impressions Photography / Jeff & Jewels Photography via The Frosted Petticoat / Andie Freeman Photography / Robyn Preston Photography