Guide - Les couleurs qui vous vont le mieux - The Men Times par Faubourg Saint Sulpice - Photo: Kuba Dabrowski


« Lire cet article en 6 secondes »

  • Tout d’abord, déterminez votre type saisonnier, un indicatif précieux pour comprendre votre nuancier de couleurs
  • Que vous ayez un contraste fort ou léger, l’harmonie reste le maître mot
  • Les couleurs ne doivent pas constituer un frein, apprivoisez-les à votre rythme pour comprendre les associations gagnantes
  • Envie d’une couleur spéciale mais non recommandée ? Faites appel aux couleurs complémentaires !

 

 

Cela devient de plus en plus flagrant, la colorimétrie influe sur les modes et la façon dont nous choisissons nos vêtements. Et cette caractéristique n’échappe pas à la règle: toutes les couleurs ne vont pas à tout le monde. Il convient donc de connaître et d’évaluer quelles couleurs vont à quel type de peau, là où réside toute la subtilité. En adaptant vos couleurs de vêtements à votre grain de peau, une harmonie viendra se créer et sublimera votre look. 

Déterminez votre saison 

Avant de procéder à votre étude des couleurs, apprenez à quel type saisonnier vous correspondez. Printemps, été, automne, hiver, chacune correspondant à un nuancier particulier. 

Votre saison sera déterminée par le contraste de vos principales caractéristiques physiques. En effet le contraste entre la couleur de votre peau, de vos yeux et celle de vos cheveux va influer dans la classification de votre saison. 

Sachez tout de même que votre nuancier peut évoluer au fil du temps c’est-à-dire en fonction de la météo et du temps qui passe. Des variations qui rentrent en ligne de compte lorsque le soleil colore votre peau et éclaircie vos cheveux. A l’instar de l’hiver, quand le manque de vitamine C est palpable et que votre teint perd de son éclat. 


Colorimétrie - Le Journal de la Maison Faubourg Saint Sulpice


Le Printemps

Vous avez un teint naturel clair à légèrement doré avec éventuellement des taches de rousseur. On parle ici de contrastes faibles. Vos yeux sont noisette, gris-vert ou bleu pale et vos cheveux sont entre blond clair et châtain doré ? Ne cherchez plus : votre saison est le printemps ! 

Les couleurs de prédilection :

Les tons acidulés, pastels ainsi que les couleurs froides telles que bleu, lilas, lavande, turquoise. 

Les couleurs à éviter : 

Le bordeaux, le blanc pur, le bleu marine, le gris ainsi que le fuschia.

L’Été

Vous avez le teint blanc pâle, clair à rosé. Vos yeux sont bleu, vert ou gris-vert. Aussi, si vos cheveux sont blonds foncés, châtain clair voir gris-argent selon votre âge, on parle alors de contrastes forts.

Les couleurs de prédilection : 

Tous les bleus sont faits pour vous ! Les nuances de violet-rose vous iront à merveille comme le parme, le lilas, le framboise, le rouge-cerise, le bordeaux. 

Les couleurs à éviter : 

A l’inverse les tons de jaunes sont à bannir, et toutes ses nuances qui vont du beige-doré au rouge-orangé en passant par le vert-jaune. 

L’Automne

Vous avez la peau beige-doré, pêche ou légèrement hâlé avec quelques taches de rousseur. Vos yeux sont dans les tons de marrons, brun lumineux ou même vert. Vos cheveux sont roux, roux vénitien ou dans les châtains avec des reflets cuivrés. Votre contraste est faible.

Les couleurs de prédilection :

Les couleurs qui rappellent votre teint comme les camaïeux de beige, le mordoré. Dans des tons plus soutenus, le caramel, le bronze, l’ocre, le safran, le vermillon, le brique sauront vous mettre en valeur. 

Les couleurs à éviter : 

Tenez-vous à distance des coloris « froid » comme le gris, le blanc, le bleu-gris, le vert-bleuté. 

L’Hiver

Vous avez le teint pâle, beige ou légèrement rosé. Vos yeux sont marron, noir ou bleu-gris. Il en est de même pour vos cheveux qui peuvent être noir, marron foncé ou poivre et sel. De plus, au soleil vous ne bronzez que très peu (bronzage clair). Votre contraste est donc fort. 

Les couleurs de prédilection :

L’astuce réside dans l’intensité des tons. Le bleu cru, le vert d’eau, le fuchsia, le violet, le jaune citron et le rose vif souligneront parfaitement le profil de l’homme « hiver ». 

Les couleurs à éviter :

Tout ce qui se rapproche du orange et de ses variantes comme l’abricot, le jaune moutarde, le rouge-orangé et à l’opposé le kaki. 

Les couleurs complémentaires : l’astuce qui sauve un look ! 

Une couleur vous fait envie mais elle est selon votre type saisonnier, à proscrire. Que faire ? Risquez le faux pas stylistique ou bravez les interdits ? Si vous souhaitez à tout prix porter cette couleur, une alternative est possible. Il vous suffit de porter une couleur complémentaire (voir l’article sur les chaussettes) et le tour est joué ! Prenez soin de porter cette couleur en haut du corps et non en bas pour éviter que la couleur dite « à proscrire » soit visuellement éloigné de votre teint.

Ce qu’il faut retenir :

Même si la couleur joue un rôle essentiel dans l’élaboration d’un look, elle doit intervenir comme un allier et non comme un frein. Les couleurs sont faites pour s’amuser, ce n’est pas une science exacte. 


Crédits: Kuba Dabrowski 


TAGS: slider